Restauration des habitats dégradés

Restauration écologique – Mars 2013

Bon nombre de trouées sont héritées de coupes et de défrichements passés, notamment dans la une partie de la Réserve de Bezà Mahafaly, au nord de la parcelle II. Des activités de restauration ont alors été menées dans cette partie de la Réserve pour rétablir l’état écologique de ces zones dégradées de la forêt. Alluaudia procera, une espèce très commune de la zone et également très appréciée par les paysans (pour les planches), a été utilisée pour cette restauration. Le 22 mars 2013, cinq cent boutures de cette espèce ont été plantées avec l’aide des villageois aux alentours de la Réserve, en particulier des jeunes du village de Mahazoarivo. Deux mois après la plantation, 30% des boutures mises en terres ont réussi à survivre. Ce taux reste dans la moyenne des taux de réussite des activités de restauration qui ont été faites les années passées à Bezà Mahafaly, mais peut encore être amélioré.