Partenariat communautaire

Les leaders communautaires arrivent pour une célébration officielle à la Réserve

Réunion de la communauté à Analafaly

En 1975, le maire et les chefs traditionnels de la commune de Beavoha (maintenant Ankazombalala), y compris Bezà Mahafaly, ont encouragé la formation d’un partenariat avec l’Université de Madagascar (actuellement Université d’Antananarivo), l’Université de Washington et l’Université Yale, car ils étaient désireux de protéger la forêt et y ont aussi vu une opportunité pour d’autres avantages pour la communauté. Plus de 35 ans plus tard, cet engagement initial pour la conservation par la communauté locale a grandi dans un système de protection solide, confirmé par une convention communautaire ou Dina et appliquée par les structures et les processus locaux. Pour une rétrospective historique sur la stratégie de conservation employée à Bezà Mahafaly, voir  Richard and Ratsirarson (2013) et Ranaivonasy et al. (2016)

L’Équipe de suivi été créé en 1994 pour développer la connaissance de la biodiversité des forêts de Bezà Mahafaly et de suivre sa dynamique dans le temps et dans l’espace. Elle a toujours compris des personnes issues des villages au sein de la commune Ankazombalala. Les capacités de ces représentants des communautés locales à apporter des connaissances locales et l’expérience pour le programme de suivi ont été cruciales pour son succès.

Dans les premières années du partenariat avec la Commune, l’équipe de Bezà Mahafaly a dirigé les efforts visant à améliorer le niveau de vie dans les villages environnants de la réserve. Comme le partenariat développé, le rôle de l’équipe dans ces activités a changé. Aujourd’hui, le rôle de l’équipe consiste essentiellement à appuyer des initiatives communautaires facilitant l’accès aux ressources et l’expertise externes.

Salt producer from Bejio

Ces initiatives comprennent le creusement de puits pour alimenter en eau potable, la construction et l’équipement des écoles primaires, la construction de centres de soins de santé primaires et la prestation des soins de santé pré-et post-natale pour les femmes, et des techniques améliorées pour l’agriculture et l’élevage. Une activité récemment lancée vise à accroître la production, la commercialisation et la distribution de sel gemme produit localement. Pour voir une carte de la réserve avec les villages environnants, cliquez ici.