Inventaires écologiques et enquêtes socio-économiques dans forêt de Belambo

Les propriétaires traditionnels de la forêt de Belambo ont donné la permission pour une évaluation rapide de la biodiversité dans la région, après de longues discussions dirigées par le Président du COSAP. En mars 2015, quatre étudiants de l’Université de Toliary, accompagnés de l’équipe de suivi et des villageois locaux ont passé dans la forêt trois semaines. Les résultats préliminaires des inventaires montrent que la forêt est encore peu affectée par l’activité humaine. Les étudiants et l’équipe de recherche y ont trouvé de nombreuses espèces d’oiseaux, dont trois espèces de la famille endémique de Vangas (Leptopterus chabert, Falculea et Vanga curvirostris), ainsi que diverses espèces de Coua. Ils ont également trouvé des densités élevées de Sifaka (Propithecus verreauxi) et de makis (Lemur catta). Les espèces végétales de Belambo sont semblables à celles de la forêt sèche dans la Réserve de Bezà Mahafaly, mais l’abondance relative et la dominance des espèces sont différentes. Ainsi, l’abondance des baobabs (Adansonia za) dans Belambo est particulièrement notable.